Antilles SVG: Union island, Clifton Bay ou on remixe Reggae night

 

 Life is good… en Jamaïque, oups pardon ma souris a fourché, à Union island. Car ne nous y trompons pas, tous les Bob Marleys croisés à Union sont bien locaux et non Jamaïcains…. Et ils côtoient sans sourciller les Puff Daddy du coin sous une musique reggae remixée hurlante…. Sur la photo ci dessous vous ne verrez que les clones des rappeurs…. Les Bob Marleys étant sûrement partis s'en griller une au moment du shooting…  

 

   

 

 

Parfois il y a métissage du Bob Marley et Puff Daddy…. En tous cas, tout le monde est stylé, de la tête aux pieds…. tellement qu'ils font passer les touristes en tongs et marcel avec le cuir d'un rouge qui hurle "j'ai pas vu le soleil depuis 48 ans"  pour des vilains petits canards qui se seraient ébroués dans le ketchup.  

 

 

Mais n'ayez crainte, il vous sera possible de faire façonner votre chevelure à la locale chez le coiffeur du coin…. Sachez également qu'il est ultra hype de porter deux montres (une à chaque poignet) et de rouler un billet avant de le poser sur son oreille, comme fait le boucher avec son stylo.

Le tout confère une ambiance nonchalante, tropicale, sympathique et chaleureuse car personne n'hésitera à engager un bout de conversation avec vous…  

 

 

Après cette introduction qui vous en a sûrement appris des tonnes sur le lieu (ne me remerciez pas), passons au chapitre suivant. Le chapitre suivant traite du mouillage de Clifton Bay, ville principale de l'île de 4000 habitants où il est possible de faire ses papiers d'entrée dans le pays. Mais localisons Union sur la mappemonde ainsi que Clifton Bay.  

 

 

 

 

 

Et selon notre tradition, voici le petit film du lieu, on clique ci-après : Union Clifton bay

 

 

 

Il y a de nombreuses bouées payantes (environ 17 euros) mais on peut aussi planter son ancre dans un fond de sable de bonne tenue. Les plus courageux pourront aller à la marina constituée d'un ponton branlant que j'aurais peur de voir rester accroché aux jupes d'un Namasté à la dérive (avec votre majesté à la dérive aussi)  en cas de coup de vent…  On peut néanmoins y laisser son annexe pour débarquer en ville.  

 

 

A part ça? Causons un peu Gaulois. Une petite communauté de Français est installée à Union dans des métiers comme la mécanique ou bien, plus évident pour nos compatriotes, la restauration.

Ils sont aisément repérables car les 30 années passées dans le lieu ne leur ont enlevé ni leur accent à couper au couteau, ni notre spécificité mondialement reconnue de râler. A propos de râler…

Nous avons déjeuné chez Marie qui tient la seule pizzeria du village dans une maison créole toute jaune, et qui, au passage fait des pizzas excellentes, sans parler de sa salade au marlin fumé (le marlin ca ressemble à l'espadon, ce qu'on a pêché pendant la transat, le poisson au long bec mais pas emmanché d'un long cou… Ca vous parle?). Eh bien Marie, c'est facile de voir qu'elle est Française. Pendant notre repas pris sur sa terrasse, elle est parti enguirlander le jardinier qui avait décidé de tailler les arbres à 2 m de nous… Peut être avait-il envie d'assaisonner nos pizzas d'écorce ou d'herbe locale, qui sait? En tous cas le gars n'a rien compris à ce qui lui arrivait, je crois sincèrement qu'il ne voyait pas le problème… Toujours est-il qu'il a arrêté de tailler les arbres.

Si vous passez dans le coin, ne ratez pas ce restaurant!

Il existe une petite épicerie fine (Captain gourmet) tenue aussi par des compatriotes qui se fournissent  manifestement à la vue des étiquettes au Leader Price du Marin en Martinique. Ils ont des tas de produits français dont des camemberts (mais non ce n'est pas une obsession). Ils font aussi des sandwiches baguettes, jambon, beurre. Alors peut-être que ça vous semble normal à vous mais sachez que dans ce royaume de la boustifaille américaine version pain de mie et sauce BBQ, ce lieu est un véritable petit paradis. Ils ont même des expressos….

C'est là que nous avons rencontré un couple d'américains en goguette qui s'étaient donné la mission impossible de nous convaincre qu'une langouste bouillie coincée entre deux bouts de mie de pain était un mets valant le coup de gravir une côte de 2 kms à pied sous un soleil de plomb. Devant notre air dubitatif, ils ont alors décidé de changer de sujet et de nous poursuivre de leurs assiduités politiques. Figurez vous que, comme Bob à Ste Lucie, ils étaient lassés d'Obama qui veut transformer leurs USA en pays sous développé, le tout raconté en anglais (langue de SVG), assez fort pour que les locaux qui eux pour le coup vivent dans un pays en voie de développement puissent profiter de notre conversation….

Et sans transition elle m'a dit combien elle nous enviait un type comme Sarko qui lui se battait pour son pays… Je lui ai répondu qu'il serait probablement disponible en juin 2012, j'ai bien fait non?

Dernier lieu dont je voulais vous parler, le Greenlight, petit bar où siroter n'importe quoi qui désaltère avec une connexion internet souvent correcte.  

 

 

Pour ravitailler il y a trois petits supermarchés, un marché aux légumes et une boulangerie digne de ce nom où une habitante du coin pétrit sa pâte à pain dans un robot Artisan de Kitchen Aid et cuit ses baguettes dans sa cuisinière. Ah bien sur vaut mieux commander car elle n'en fait que 5 ou 6 à la fois….  

 

 

Bon on a fait le tour? Et non, il me reste une dernière info à vous donner. Il y a des requins à Union. Dans la mer où ils ont fait coucou au capitaine il y a quelques jours (des requins citrons paraît-il), mais aussi plus modestement pour les gens qui comme moi qui n'ont pas postulé pour le premier rôle des "Dents de la mer n°45",dans un bassin devant un restaurant, l'"Anchorage yacht club".  Ce sont des requins "nourrice"…. Ils sont en compagnie de petits poissons qui restent tankés dans l'endroit du bassin le moins profond où les prédateurs ne peuvent venir les croquer!!  

 

 

 

L'Anchorage yacht club ci dessous est un lieu agréablement décoré avec une carte tout à fait honorable si on se contente d'un plat principal, les entrées étant vraiment mauvaises…

Et pour finir, je remercie Marie Pierre qui était à bord avec nous pour une agréable semaine de barbotage dans les Grenadines et qui a pris quelques unes des photos de ce post!

 

8 commentaires sur « Antilles SVG: Union island, Clifton Bay ou on remixe Reggae night »

  • Pour le camembert, je confirme : vous auriez du voir les mines réjouies de sa Majesté et du Cap'tain en le mangeant… enfin, en leS mangeant 😉

  • C'est gros un requin citron non ? Quel homme courageux ce capitaine pêcheur !

    Pour Sarko je confirme, il risque même d'etre libre encore plus tôt, pourquoi pas le 22 avril ?

    Merci pour les bonnes adresses, on les notes pour l'année prochaine.

    bisous a vous 2 et bonne continuattion 

    cathy et Émile ( Àlize)

    • @Cathy et Emile : oui le requin citron était de la taille de Xavier, ouch, il est fort ce capitaine!
      Pour le pavillon en effet va falloir agir… avant le retour en Martinique, ça pourrait exciter un douanier un pavillon comme ça!!
      Bisous

  • Dites moi les petites français, pas terrible le pavillon ! Manque un petit  morceau non ?

    C'est pas digne du Namaste……

    encore des bisous 

    cathy

  • Tudieu ! des ricains comme ça je les aurais bouffé en salade ! T'as bien fait d'essayer de leur refiler notre Nain National, ta Majesté. De toute façon dans quinze jours il est au chômage et sous le coups de poursuites judiciaires multiples… Faite gaffe des fois qu'il viendrait se planquer par chez vous !

    Bises à vous deux

    • @Gwendal : eh eh, en effet ils t’auraient plu ces américains:)!!!
      Bah manquerait plus que Nico vienne par ici… Je vote NON!
      Bises et profite bien du Cap Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *