Mouette et Chandon – (Espagne)

´¨Les mouettes, c´est pas comme les pigeons. On dirait que c´est moins con mais va savoir.  ¨¨

O. Mau

Ze titre….
Grâce ou à cause duquel je me décide à vous écrire ce petit post. Oui, je sais déjà qu´il va faire mouche. Et comment je sais ?
Grâce au petit air navré de Xavier lorsque je lui ai énoncé (ce qui ne l'a pas empêché de #semarrerendouce).
Je ne vais pas citer des noms mais je sais déjà qui rira mais ne rira pas forcément le dernier (et parmi eux l'un de mes plus grands inspirateurs devant l'éternel pour ce genre de jeux de mots à la noix).

Bref, il ne s'agit pas simplement d'un titre, il y a aussi une histoire que je m'en vais vous conter de ce pas.
Enfin, une histoire… non, une mésaventure.

C'est une mésaventure récurrente puisqu'elle était déjà arrivée au Nicaragua il y a deux ans.

Comme je ne suis pas un monstre, je vais résumer cette mésaventure pour ceux qui n´auraient pas suivi.

À l'époque, nous avions passé un mois dans la ville de Granada dans un petit appart, et nos voisins avaient la bonne idée d'avoir un coq. 


Mais un coq déréglé. Qui chantait à trois heures du matin comme à 14 heures. Qui chantait quand ça lui chantait.
Et comble du comble, son proprietaire n'avait pensé à le régler.

Parce que franchement, les gens, dites moi, votre radio du réveil, il ne vous réveille qu'une fois dans la journée, pas deux ? Ni trois?

Et pas dans la nuit (enfin sauf si vous travaillez de nuit bien sur)….
Et même que si il vous réveillait deux fois ou trois fois vous diriez qu'il a un bug.
Ben voilà, le coq était buggé.
Mais un jour, miracle, enfin miracle, façon de parler, j'ai vu un iguane dans notre jardin.
À ce moment-là de la narration, je veux dire que j'étais partagée. D'un côté j'aimais pas bien l'idée de savoir qu'un iguane se promenait dans le jardin enfin, dans notre jardin, mais d'un autre côté je me disais qu'il était peut-être la solution au coq buggé.


J'aurais été dans la Creuse, évidemment j'aurais songé au renard pour résoudre mon problème de bug, mais au Nicaragua l'iguane me semblait plus adapté.

Mais la nouvelle, brutale, tomba :  ben non, ça ne ferait pas l'affaire. Car une mauvaise nouvelle ne venant généralement pas seule, il fut dit que le bestiau préfèrait manger des feuillages… 
Non mais je te jure, cette mode du véganisme commence à me courir sur le haricot.

Dites donc, rassurez-moi, les renards sont toujours carnivores ?

Non car l´autre jour j´ai vu un couple de vegan vouloir rendre leur chien végétarien avec des croquette spéciales…

Sans blagues? Le chien, version domestiquée du loup… Vegan? Zavez déjà vu un loup pousser la porte d´un potager? D´une basse cour oui , mais d´un potager, enfin….

 

Bref, à ce stade de l'histoire vous vous demandez peut-être où je veux en venir, ou bien vous êtes habitués au blog.
Vous vous dites, mais de quoi cause-t-elle, elle habite en Espagne et à priori en Espagne et pas d'iguane sauf peut-être dans zoos, mais je n´ai pas vérifié car je n´ai jamais mis les pieds dans un lieu pareil.

Pas de coq non plus en ville. Enfin, sauf au marché, mais là on cause de la bestiole sans plumes donc à priori sans bug.

Bref, pas de coq. Mais des mouettes.
Oh ne vous gaussez pas.

Car si vous vous gaussez c'est que vraiment vous n'avez jamais habité dans un lieu fréquenté par ces trucs.
Et ne venez pas me dire qu'elles sont charmantes sinon quand il pleuvra et qu'il fera froid chez vous, je vous dirai que c'est un temps tellement romantique… et vous verrez si ça fait plaisir… non mais je te jure…
Et bien figurez vous que j´en viendrais même à regretter le coq nicaraguayen (#nonjerigole).


Non parce que les mouettes, en plus, circulent en groupe (le terme technique, je crois, est « voler »). 
Et elles sont toutes buggées. Jour ou nuit, elles prennent un malin plaisir à venir piailler au-dessus de mes fenêtres.
Au moins le coq, il est seul dans la basse-cour. Et si jamais un autre coq décide de venir s'y incruster, ils se crêpent la crête jusqu'à disparition complète de l'un des deux.
(le crêpage de crête marche aussi chez le mâle président de pays occidental – faute de crête, la domination s'opère via le serrage de main. Enfin tant qu´ils se retiennent de faire pipi partout….)

Voilà voilà… la mouette circule à plusieurs et à n'importe quelle heure

Et fait plus de bruit intempestif que le coq.
Non mais sans rire, moi aussi je peux me balader à plusieurs copines. C'est pas pour autant que je vais crier sous les fenêtres de mes voisins.
Un peu de tenue, que diable.

Bref.
A un moment donné aujourd'hui, en lisant une publication d'un copain sur Facebook relative au réchauffement de la planète qui mettrait en danger certaines espèces, je me suis dit : alléluia.
Mon sang n'a fait qu'un tour et je me suis précipitée afin de vérifier la liste des espèces menacées.

Quelle ne fut pas ma déception quand je vis que la mouette n'en faisait pas parti.
Non mais sans rire, avec tout le poisson plein de mercure qu´elle s´enfile elle serait pas menacée ? Bah j'y comprends plus rien… ces espèces menacées, ça doit encore être des fake news.
Si encore on pouvait les manger (je parle des mouettes) (#pourladernièrefoisjevousdisjenesuispasvégan)…. mais non, apparemment ça ne se fait pas.

Cette info capitale, je l'ai trouvée sur un blog consacré aux mouettes.
Car, il n'y a pas un mais plusieurs blogs consacrés aux mouettes.
Ne me demandez pas comment on peut en arriver à se dire un matin : « tiens et si j'ouvrais un blog consacré aux mouettes aujourd'hui ? ».

Je ne suis pas devin. Je ne sais pas.

J´y ai cependant trouvé une info à côté de laquelle j´etais bel et bien passée : une citation d´Eric.

Comment cela quel Eric? Vous connaissez beaucoup d´Eric qui pourraient faire des citations sur les mouettes?

Cantona a dit : ¨« Quand les mouettes suivent un chalutier, c’est qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines. » 

OK.

Moi, je n´ai pas de sardines chez moi. Pourquoi ?
Je ne vais pas vous raconter ma vie mais l'appartement dispose d'une cuisine fermée sans aération et avec une hotte qui n´a de hotte que le nom.
Donc si je cuisine des sardines, je vais dormir avec l'odeur pendant deux mois.

Donc je résume, je n'ai pas de sardines.
Qui plus est, je sais bien que nous avons des idées originales, cependant, non,nous ne vivons pas non plus sur un chalut en plein centre-ville de Malaga

Donc je n'ai ni sardines, ni chalutier.
Mais alors pourquoi suis-je harcelée par les mouettes ?

Bon, tout cela est fort fascinant mais il va falloir que j'avance dans mon histoire. Qui a une suite.


L´autre jour, au cours de danses latines, la prof s'est lancée à la fin dans une diatribe que je m'en vais vous conter.
Ça n'a rien à voir avec le paragraphe précédent ?
Ma foi je fais quand même ce que je veux, c'est toujours mon blog ici.
Et puis si vous allez voir ça un rapport.
Bref, Patricia, la prof, nous expliquait qu'il y avait au sein du club de sport une sorte de challenge qui consistait à prendre une photo de soi avec le logo de la salle de sport dans son dos et de la publier sur Twitter avec un hashtag quelconque.
Bon, moi à mon âge je ne suis pas sur Twitter. 

 

Patricia insista : il était également possible de faire la manip sur Instagram.

Mon âge n'a pas changé depuis deux minutes et donc,  sans surprise et je n'utilise pas Instagram.

Mais pourquoi n´utilise-t-on pas Facebook? Hein ?
C'est juste le média le plus utilisé par le club de sport…

La vérité les gens je n'ai pas dit ça car franchement je ne me voyais pas faire ce challenge. 
J'avoue que se prendre en photo devant un logo en l'illustrant par des hashtag et appeler ça un challenge m'échappe un peu.

Mais la vérité vraie et ultime est qu'une question me taraudait.

Regardez ci dessous le logo de twitter, soit un oiseau dans un carré bleu.

Et bien dans la présentation des challenges que nous faisait Patricia, le logo Twitter était représenté par le carré bleu dans lequel il y avait le t du réseau social Tumblr.

Pourquoi le t de Tumblr etait-il dans le carré de twitter ?
Ben je sais pas, les gens, faut vous prendre un petit peu en main, je ne peux pas être sur toutes les questions.
Mais enfin j'ai quand même ma petite idée…
L'oiseau de Twitter qui, en Andalousie, doit être une mouette s'est sûrement échappé afin d'aller piailler sous les fenêtres de ce gentil petit couple de Français… 
Ou alors, à force d'ingurgiter du mercure en mangeant ses poissons, elle a perdu le sens de l'orientation et ne retrouve plus son carré bleu.
Ou alors, à manger trop de poissons et elle ne rentre plus dans le carré bleu…
Bref, trouver la raison pour laquelle la mouette n'est pas dans son carré bleu ça c'est un challenge.

Je finis sur une citation de S Tesson ¨La mouette est un éclat de rire, habillé de blanc, qui se moque de la gravité.¨

Ouais c´est ca, de la gravité ET des gens qui dorment!


Bref je vous laisse, j´ai zumba.

Hasta luego!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *