Panama : c’est quand on est allé à Maillami…..

En décembre dernier, le capitaine et votre servitrice sont partis en promenade à Miami.
J'avais à l'époque reçu quelques emails me demandant combien de temps ça nous prendrait et si la saison s'y prêtait.
J'avais trouvé l'attention gentille : nous allions mettre 3h et on se fichait de la météo puisqu'on prenait un truc qui vole et qui va vite, un avion.

DSC_0023

Bref.

La raison de notre sortie du pays était liée au fait que nos visas avaient expiré depuis deux mois, nous étions illégaux (nous sommes des aventuriers), d'où le surnom qui nous avait été donné : les Mexicains du Panama. Et le tout aura plus de sens pour tout le monde si je précise que ce surnom nous avait été donné par des américains.

DSC_0063

Bref.

Nous étions depuis deux mois illégaux au Panama, j'en parlais à l'époque ici (http://www.piratesdeslagons.com/panama-yihaaaaa-panama-city/).

Nous étions en train de préparer notre saison de charter dans les San Blas et Namaste avait besoin de pièces moteur, générateur et autres car c'est un emmerdeur bateau.

Un rapide calcul nous a bien vite convaincu que le gain effectué à aller chercher ces pièces aux States plutôt que de les faire envoyer au Panama payait le billet jusqu'a Maillami. Alors ma foi….

Nous étions dejà prêts à nous faire arrêter à l'immigration afin de payer pour les deux mois passés au Panama sans visa. C'est la vie.

Aéroport de Tocumen, Panama City, 1h du matin : nous approchons de l'officier de l'immigration. Je décide de passer en premier, une Blondie ça a l'air innocent alors sur un malentendu elle pourrait peut être nous laisser passer….

Après un "Buenas!" décidé, je lui tends mon passeport. Elle le feuillète complètement avant de lever la tête et de me lancer : "Il n'y a pas le tampon du Panama, vous n'êtes jamais entrée dans le pays".

Un mirage je suis.

Comme il n'a jamais été prouvé qu'un agent d'immigration avait un sens de l'humour démentiel de prime abord et que je ne comptais pas en faire la preuve cette nuit, je décide de me cantonner à lui prouver simplement que oui, je suis bien au Panama.

Mais comment on fait pour prouver qu'on est bien là (au Panama)? Qui suis-je (Blondie AKA Alexandra)? Ou vais-je (Maillami)?

Elle refeuillète le passeport.

Elle me dit à nouveau que non, je ne suis pas au Panama.

Ouille. Dubitative je suis.

Je lui explique que je suis entrée avec un bateau dans les San Blas. Je lui montre le tampon d'immigration des San Blas. Il y est inscrit le nom du port d'entrée, Porvenir.

Sauvée je suis. Et la peau de l'ours ne pas vendre avant de….bref vous voyez..

Elle regarde le passeport puis relève la tête : non, il me faut l'entrée au Panama.

Hein? Au Panama je suis, non?

Je lui indique qu'il s'agit bien de mon entrée au Panama.

San Blas. Kunayala. Porvenir. Panama.

J'ajoute un timide "Porvenir….. le port des San Blas au Panama".

'Ah….. OK", me repond-elle.

Ouf.

Elle me demande à quelle date on est entré. Je lui réponds en mai.

Elle commence à compter : Mai, juin, juillet, un, dos, tres….. OK, c'est bon.

Nous venons d'économiser 200$. Chouette, on va pouvoir acheter encore plus de pieces pour l'emm…. euh Namaste.

Satisfaite je suis.

Je lui lance un "gracias y buenas noches" avec mon plus bel accent panaméen.

Xavier passe après moi, elle jette un oeil distrait à sa photo (il ressemble pourtant beaucoup plus à un mexicain que moi) et le laisse passer.

Sa majesté Blondie et sa cour sont free to go to Maillami.

Nous filons attendre une autre heure que notre avion décolle pour Miami. Floride. USA. Yeah.

DSC_0080

Alors ces States?

Comme je ne suis pas un guide touristique, je ne vais pas vous raconter ce qu'il voir ou faire.

Vous vous débrouillerez avec le lonely planet.

Par contre je vais, dans mon extrême grandeur, vous faire part de 3, non 4 trucs que vous ne trouverez pas dans les guides.

En exclu pour vous, sur www.piratesdeslagons.com.

1- Je crois bien que Sonny et Ricardo, les deux flics à Miami sont partis à la retraite.

J'ai eu beau arpenter le quartier Art déco d'Ocean Drive, Miami Beach, aucune trace d'eux.

Dépitée je suis.

DSC_0043

DSC_0045

DSC_0062

DSC_0044

DSC_0051

2- Vous connaissez la blague que les américains adorent raconter?

Comment appelle-t-on une personne qui parle 3 langues?

Trilingue.

Une personne qui parle deux langues?

Bilingue.

Une personne qui parle une langue?

Un américain.

Bah c'est faux. Miami est en grande majorité bilingue, la population d'origine d'amérique latine (60%), qu'elle soit ou non née sur le sol US, parle couramment anglais et espagnol.

On nous a parlé espagnol dans tous les magasins ou nous sommes allés, on se serait cru à Panama City.

Tu parles d'un dépaysement.

(Non je rigole.) Quand vous êtes à Panama city, vous ne pouvez pas vous tromper, vous n'êtes définitivement pas aux States.

Demandez moi pourquoi afin que je parle du point 3.

3- Les Latinos s'ennuient aux States.

Nous avons eu l'opportunité de papoter avec quelques latinos vivant à Maillami et le constat est sans appel : les States, c'est super boring.

C'est quoi ce pays où tu ne peux pas aller à la plage avec bières et glacière?

Et la musique, figurez vous qu'on ne peux pas l'écouter à un niveau sonore satisfaisant, soit avec un petit sound system de 3 fois 14000 watts…. So boooooring je vous dis……

Je ne vous parle même pas du fait qu'il faut respecter un truc mega relou, les limitations de vitesse, si, si, je vous jure….

Si on rajoute ce petit coté puritain alors là on est définitivement au bagne.

Ce à quoi notre Pesca acquiescait et approuvait de toutes ses forces (la femme de ménage de la marina d'où je vous écris vient de me demander d'où il était en Colombie-avant de me jeter un regard suspicieux quand je lui ai dit que non je n'étais pas américaine) tandis que je profitais de la tranquillité de la ville après deux années en amerique latine…

Des vacances quoi….

4- On arrête un peu avec Miami Beach et on va se balader downtown.

Pourquoi?

Comme ça (je ne suis pas un guide touristique).

DSC_0028

DSC_0032

DSC_0071

DSC_0021

DSC_0013

(English version will be coming soon)

6 commentaires sur « Panama : c’est quand on est allé à Maillami….. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *