La politique espagnole pour les nuls… (joke inside)

Preambule…

Ce post est en quelque sorte la suite du précédent.

Si vous ne l'avez pas lu, vous le trouverez en cliquant ici.

Sachez tout de même qui n'est pas indispensable d´en avoir pris connaissance pour lire la bafouille qui va suivre aujourd'hui.

Cependant si vous ne le faites pas, vous serez foudroyés.
C'est à vous de voir…

Bafouille

Nous allons causer du parti populaire espagnol.

Il s'agit du parti actuellement au pouvoir en Espagne.

Il vous sera utile de savoir que, bien qu'il n'ait récolté que 30 % des suffrages lors de la dernière élection, il se retrouve au pouvoir car les autres partis n'ont pas réussi à s'allier contre lui. 

Il y a bien quelque chose sur lequel on peut compter, c'est la bêtise humaine (en politique on parle d´arrivisme/egocentrisme/plein de trucs pas gentils en ¨isme´) dont aucune sonde n´a les capacites techniques necessaires à en estimer la profondeur…

Et cela, Rajoy, le premier ministre, l´a bien compris. Insubmersible, indéboulonnable, il ne doit sa longévité qu'à la division de ses opposants.

Pour en savoir plus : http://www.liberation.fr/planete/2016/10/28/en-espagne-rajoy-repeche-par-defaut_1525011

Figurez-vous aujourd'hui je dois vous faire part de ma profonde déception de ce premier ministre et de son parti.

Non, ce n'est pas de la corruption qui gangrène son parti dont je veux parler.

Non, ce n'est pas non plus de son échec en matière économique dont je veux parler.

Ni de certaines acquaintances plus que douteuses de certains de ses membres avec la fondation Francisco Franco, qui « défend l’héritage historique » du franquisme… (tant qu´on y est pourquoi pas la défense de l’héritage historique de Pétain? Mussolini?).

Bref.
En réalité ce qui me turlupine c'est le fait qu'il soit plus drôle que moi.

Et il cache bien son jeu le bougre.
En effet, il ne  quitte jamais sans son air bonhomme doublé d'un je-ne-sais-quoi qui donne l´impression qu´on le sort de la naphtaline à chaque fois qu'on le voit à la télévision.
Il provoque chez votre servitrive ce sentiment tenace d´être là par hasard…

Calme, imperturbable, rien ne semble pouvoir l'affecter, aucune des accusations, des mises en examen et des emprisonnements de nombreux membres de son parti,, voire de son gouvernement pour détournement de milliards. Ni même sa convocation (en tant que témoin) devant les juges sur des sujets liés à la corruption.

 

Pour en savoir plushttp://www.lemonde.fr/europe/article/2017/07/26/espagne-mariano-rajoy-entendu-comme-temoin-dans-un-proces-pour-corruption_5165254_3214.html


Parfois il convoque les caméras afin de les rendre témoins du sport qu´il pratique et qui finalement lui va si bien : la marche à pied. Sûrement un truc pour plaire à ses électeurs qui sont en majorité des personnes âgées.

Donc vous voudrez bien m'accorder, à la lueur de la description ci-dessus, que le premier ministre de l'Espagne cache bien son jeu. Et moi, pauvre pomme, je me suis fait avoir.

Mais continuons le cours de ce post afin que je vous explique concrètement de quoi il retourne.

Voyez-vous, lorsque je me décide de parler d'un sujet ici, j'essaie de faire en sorte de le traiter avec le plus d'humour possible.

Et bien avec le parti populaire, et sa tête de pont, figurez-vous que je n'ai plus rien à faire. Ils m'ont dépouillée de toute ma valeur ajoutée.

Franchement, heureusement que tout le monde ne fait pas ça sinon piratesdeslagons.com n'existerait pas.

En juillet, le parti populaire a réalisé une vidéo pour mettre en avant la création de 500 000 emplois sur les 12 derniers mois en Espagne.
Alors non, on ne va pas discuter du fait qu´une partie de ces emplois ont plutôt été créés au début de la saison estivale et sont donc saisonniers.
On ne va pas discuter non plus du fait qu'ils sont précaires et tellement mal payés que certains ne trouvent pas à se loger et en sont réduits à dormir sur un matelas pneumatique sur le balcon sous loué d'un appartement (cela se passe à Ibiza et Majorque).
Non, on ne va pas parler de ça car je ne vois pas comment le rendre drôle. Enfin si, pour rire jaune on pourrait peut-être simplement mettre en regard la situation de ces saisonniers avec les centaines de millions, on parle même de milliards, détournés par la famille Pujol qui était à la tête de la province de Catalogne ces dernières années. Une fraude fiscale (entre des dizaines d´autres) qui a duré pendant 34 ans et qui était un vrai système organisé par toute la famille.

Tiens si, je vais peut-être trouver un truc un peu marrant dans cette affaire. Une des membres de la famille, avait organisé un système de code pour communiquer avec la banque andorrane (Andorre paradis fiscal en plein coeur de l´europe) dans laquelle elle planquait le pognon volé aux Espagnols.

Et c'est là que ça devient drôle puisque comble du comble elle se faisait passer pour la mère supérieure d'une communauté catholique de bonne sœurs.

Voici le genre de messages qu´elle envoyait : ¨"Bonjour, je suis la mère supérieure de la congrégation, je voudrais faire passer deux missels de notre bibliothèque à celle de l'aumônier de la paroisse. Je vous dirai où il faut les mettre." C'est le genre de messages qu'envoyait Madame Pujol (la mère supérieure, donc) à la Banque d'Andorre qui gérait les fonds dissimulés par la famille pour faire virer 2 millions de pesetas (deux missels) de son compte vers celui de son fils aîné (alias l'aumônier de la paroisse).

Pour en savoir plus : https://www.lesechos.fr/09/05/2017/lesechos.fr/0212056464923_ca-se-passe-en-europe—la-famille-de-jordi-pujol-utilisait-des-codes-religieux-pour-tromper-le-fisc.htm#

(Cet article n´est pas à jour des montants détournés qui ont été largement revus à la hausse depuis)

Bah oui, c'est frustrant pour moi car j'ai plus grand-chose à rajouter pour finir le tableau.

Bref.

J'en viens donc à la vidéo du parti populaire.
Elle est en espagnol mais extrêmement facile à comprendre donc ceux qui le veulent peuvent directement aller la visionner.
Pour les autres, je vous explique un petit peu.

Cette vidéo met en scène différents événements qui se sont passés au XXe siècle et qui ont marqué l'histoire. On y parle du premier vol en avion, des premiers pas sur la Lune, de l'œuvre de Picasso, de la chute du mur de Berlin…
Puis, à un moment, on déraille. On en vient à parler de l'organisation des JO de 1992 par  l'Espagne. What the fuck? En quoi ça concerne l'histoire ? Moi j´ai cuisiné une ratatouille hier soir, ça compte aussi?

Mais on finit en apothéose avec le couplet sur l'Espagne qui fait l'histoire en réduisant le chômage de 500 000 personnes en un an.

Oui, oui tout celà est placé sur le même plan. Sans transition. Et non, je n'y peux rien, ils ont fait ça tout seul, ce n'est pas une parodie comme je le croyais la première fois que j'ai vu cette vidéo à la télé espagnole.

Les journalistes qui couvraient le sujet n´en revenaient pas…

Donc voilà, le parti populaire a tellement d'humour qu'il fait des vidéos qui ressemblent à des parodies.
Non je rigole.
Ils sont sérieux.
Bon allez, c'est pas tout, mais va falloir que je me trouve d'autres sujets à vous raconter et sur lesquels je peux avoir une valeur ajoutée.

Peut-être devrais-je laisser tomber les histoires du parti populaire…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *