Transat (3), la transat version 2.0

Suite à l'interruption de nos programmes nous reprenons le
cours de
l'émission "La transat de Namasté". Veuillez nous excuser
pour la gêne
occasionnée.

13 février : Et on a failli pêcher !
12h00 UTC, 16°33 Nord 32°05 Ouest, 133 miles depuis hier,
410 miles depuis
Mindelo
conditions météo : 15-20 noeuds de vent Est-Nord EST, mer
avec houle
croisée.

Ce midi, le moulinet s'est dévidé, la canne a plié,
l'équipage s'est
excité… et le poisson s'est décroché ! Damned!
Comme on a pas pu emmener de viande (celle qui était vendu
au Cap-Vert
était congelée…Cap-Vert, respect de la chaîne du froid,
coupures
d'électricité… enfin ceux qui ont suivi feront le lien…)
ben… on
compte sur la pêche pour varier nos menus.
En attendant on mange des légumes (enfin ceux qui ne
pourrissent pas trop
vite), oeufs, jambon, pâtes, riz et le thon en boîte pêché
par le
capitaine lors de la descente vers la Cap-Vert.

14 février : Et on a pêché !
12h20 UTC, 16°22 Nord 34°09 Ouest, 120 miles depuis hier,
530 Miles depuis
Mindelo
conditions météo : 20-25 noeuds de vent Est, mer avec houle
croisée.

En ce jour de Saint Valentin, le cap m'a prévu un cadeau !
Je n'étais pas levée depuis 5 minutes qu'il a agité devant
moi une boîte
plastique contenant des filets d'une coryphène pêchée
pendant son quart ce
matin !
La classe ce capitaine…
Coté météo ça n'a pas vraiment changé depuis les premiers
jours… vent
arrière, houle trois quart arrière courte et croisée… bref
c'est très
bruyant et ce n'est pas du confort 5 étoiles !

15 février : On arrête plus de pêcher !
12h18 UTC, 15°49 Nord 36°23 Ouest, 133 miles depuis hier,
662 miles depuis
Mindelo
conditions météo : 17-28 noeuds de vent Est-Nord EST, mer
avec houle
croisée.

Hier nous avons pêché 3 coryphènes de plus que celle du matin.
Donc je résume : 2 de 3 kgs et 2 de 10 kgs soit un total de
26 kgs de
poisson…
Une fois dépecées, il doit bien nous en rester 12 ou 13 kgs…
Donc après un jeûne de 4 jours au pâté et jambon, on va
pouvoir manger !
Sashimi et steak de dorades au menu à la table du capitaine.
Et ce soir, pour varier, nous en feront une partie à la
tahitienne et une
partie au curry.

16 février : On est officiellement un chalut
12h00 UTC, 15°21 Nord 38°38 Ouest, 135 Miles de puis hier,
797 Miles
depuis Mindelo
Météo : toujours et encore pareil que les jours précédents

Hier nous avons encore remonté trois coryphènes, d'une
dizaine de kilos
d'après les organisateurs, que nous avons relâchées étant
donné qu'il en
reste quelques kilos dans le frigo…
Elles sont, en tous cas, ponctuelles : comme avant hier,
elle ont mordu le
matin tôt et en début d'après midi.
Pendant que Xavier s'exerce à remonter les dorades, je
m'exerce à les
prendre en photos.
Il faut dire qu'elles sont photogéniques : bleues sous
l'eau, jaunes dés
qu'elles sortent de l'eau elles deviennent gris bleu au bout
de quelques
minutes. Un peu arc en ciel ces poissons…
Selon leur taille les remonter peut prendre jusqu'à 45
minutes, ça donne
tout loisir pour essayer de les photographier entrain de
faire des sauts
dans l'eau et de batailler avec le pêcheur !
Ca fait de l'animation dans nos journées rythmées par la
lecture, le
visionnage de séries, le point du jour vers 12h00 UTC (où
nous relevons
coordonnées GPS, conditions météo, miles parcourues), la
lecture des SMS
reçus sur le téléphone, les repas et leurs préparation.
Difficile de faire
autre chose compte tenu des conditions de mer, pour les
terriens, imaginez
vous 24 heures sur 24 dans un 4×4 sur une piste défoncée avec
régulièrement un grand dérapage à grande vitesse dans un
dévers non prévu
sur la carte. L'autoroute des alizés doit être en travaux et
ils nous font
prendre les départementales gersoises !

17 février : On a trop pêché, y a plus rien !
12h11 UTC, 15°23 Nord 40°45 Ouest, 120 Miles de puis hier,
918 Miles
depuis Mindelo
conditions météo : 10-15 noeuds de vent Est, mer avec houle
croisée.

On a enfin résolu notre problème de publication sur le blog.
Pas facile de
résoudre un problème avec la terre avec une connexion
internet à 2Ko/s qui
fonctionne quand un satellite daigne passer au dessus de nos
tête. Le tout
avec une durée maximum de 75 minutes de communication qui
doivent aussi
permettre de récupérer la météo tous les 2-3 jours. Sans
compter les 15
minutes utilisées le premier jours pour essayer d'obtenir la
météo avant
de comprendre que si le satellite il est pas là… ben le
téléphone il
communique mais le mail il part pas…tic tac tic tac… le
compteur
tourne mais rien ne se passe… tu commences à te dire que
75 minutes de
communication satellite pour une transat de 15 jours avec 5 à 7
prévisions météo ça va pas le faire !!! Puis tu te souviens
que t'es
malin, comme un vrai marin tu as anticipé les problèmes et
tu as pris le
joker du coup de fil à un ami qui peut t'envoyer une météo
par SMS en cas
de problèmes.
Comme tu es très malin, tu a très bien choisi ton ami qui
t'a proposé de
faire une compilation des meilleurs sites et de t'envoyer la
synthèse.
Service 5 étoiles pour les deux marins d'eau douce perdus au
milieu de
l'Atlantique.
Bon comme on a fini par réaliser qu'on avait acheté, pour
l'Ipad, une
application météo marine qui prévoit accessoirement la
position des
satellites, justement pour optimiser les communications, on
va garder
notre joker pour plus tard éventuellement.

Demain nous aurons effectué la moitié du parcours….
Croisons les doigts
pour que la deuxième partie soit moins fatigante que la
première!
Aujourd'hui il fait gris, pas vu le soleil de la journée!
Mais les températures sont sympas, 25-26°c de jour comme de
nuit, le
bonheur!
Hier encore une pêche de 2 coryphènes le matin, et en fin de
journée
Xavier a bataillé une heure avec un bestiau qui a fini par
se décrocher…
Dommage, ce n'était pas une coryphène (pour une fois) et
donc ça aurait
apporté de la variété à notre assortiment quotidien de sashimis!
Ce jour, comme il fait gris, Xavier a décidé de changer la
couleur des
leurres au bout des lignes de pêche (ne cherchez pas à
comprendre).
Alors que les rouges (dont le leurre Namasté collection
printemps-été
2012) sont les grands gagnants, on a du bleu pour aujourd'hui.
Coté recettes, on a essayé le poisson séché au sel : un
délice dans une
salades de pommes de terre-oignons.
Il suffit de couvrir les filets de poissons de sel, puis 24
heures au
frigo, puis rinçage, puis on les met dans l'huile d'olive et
on déguste.

Stay tuned for our next episode.

1 commentaire sur « Transat (3), la transat version 2.0 »

  • Bonjour Un pétit  coucou de bordeaux pouvez vous me transmettre votre téléphone satellite ? On vous souhaite une bonne continuation ah au fait en tartare c est bon aussi … Le poisson de gros bisous 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *